Femmes artistes à New York 1940-1970

En 1940, la ville de New York devient la nouvelle capitale culturelle du monde. L’expressionnisme abstrait y est le nouveau mouvement à la mode. Au début des années 1960, d’autres mouvements suivront, à savoir le pop art et le minimalisme. La société et le monde de l’art sont cependant extrêmement machistes jusque dans les années 1970. Dans ce culte de l’artiste masculin héroïque, les femmes ne comptent pas. Et pourtant, toute une série de peintres et de sculpteurs talentueuses à New York ont réalisé des œuvres magnifiques en adoptant ces nouveaux styles. Mais leur art est resté dans l’ombre pendant des décennies. Ce n’est que dans les années 1980 et 1990, que ces artistes ont enfin été (un peu) reconnues. Depuis 2008, les œuvres de Joan Mitchell, Lee Krasner, Helen Frankenthaler, Agnes Martin et Yayoi Kusama se vendent à des prix époustouflants. L’exception à la règle est la franco-américaine Niki de Saint Phalle, qui s’est fait connaître en France dès 1960. Alice Neel renouvelle le genre du portrait, elle a été oubliée pendant des années et est aujourd’hui hyper médiatisée.

New york 1
New york 2

Contactez-moi pour plus d’informations.