L’art féministe aux États-Unis 1970 -1990

Le féminisme a explosé aux États-Unis en 1970 et s’est répandu dans la société comme un train à grande vitesse. Dans les années 1970 et 1980, les artistes féministes ont réalisé des œuvres autour de l’identité et la condition féminines. Leur art est particulièrement radical et innovant. Elles ont abandonné la peinture et la sculpture traditionnelles (masculines) et ont résolument opté pour de nouveaux genres : l’art de la performance, l’art vidéo, la photographie et les installations. Elles créent de nouvelles images de la femme et donnent une voix à l’expérience féminine. Pendant des décennies, les premières artistes féministes font l‘objet de moqueries et leur travail est considéré comme celui de “femmes hystériques”. Mais en 2007, des historiennes de l’art vont faire la promotion de cet art féministe. Soudainement, l’on comprend que cet art est le plus important de ces cinquante dernières années et qu’il est à la base de l’art contemporain. De grandes artistes telles que Hannah Wilke, Ana Mendieta, Judy Chicago et Nancy Spero seront commentées. Et, bien sûr, le poids lourd Louise Bourgeois, qui n’a obtenu sa première exposition importante au MoMA qu’en 1982, à l’âge de 72 ans. Cindy Sherman et Barbara Kruger ont eu un impact immédiat dans les années 1980 avec leurs images conceptuelles d’archétypes féminins.

Feminist art 1
Feminist art 2

Contactez-moi pour plus d’informations.